Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Hyper Quelque Chose !

  • Maous Artiste Défiant l'Olibrius
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.

Rechercher Sur Le Site

Le Fourre Tout !

Cadeaux des ami(e)s

medaille-meilleur-blogsarah151109.jpg

offert par mon amie Jeanne Fa Do SI
pour mon regard fouillé sur les coutumes et la nature autrichienne.
Merci Jeanne

Texte Libre

Related Posts with Thumbnails
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:15

Aujourd'hui, le printemps est arrivé et la nature paie les pots cassés... des journées de ski !

 

Objets en tout genre jetés, cassés, oubliés par la main de l'homme !

 

Bien que l'on connaisse aujourd'hui les effets néfastes sur l'environnement des différents produits qui ne sont pas naturels, l'on voit encore de nombreuses personnes jeter à tors et à travers dans la nature. Après une heure de promenade, dans une vallée de haute-montagne sur une route menant à un restaurant d'altitude... voilà ma triste collecte de déchets !

 

La-main-de-l-homme-sur-la-nature.JPG

 

La main de l'homme sur la nature.... un gant perdu... Tout un symbole !

 

Un gant c'est du textile plus ou moins fait avec du polyestère... donc avec nos bouteilles en plastique. Le recyclage des bouteilles plastiques (polyéthylène téréphtalate = on peut décrire le PET comme un pétrole raffiné), c'est automatiquement porter des vêtements contenant du plastique. En effet, les balles de bouteilles plastiques recyclées vont dans des usines de régénération qui prennent la forme de paillettes qui sont ensuite retransformées en fibres textiles :

  • les fibres blanches serviront au rembourrage des couettes et oreilles, anoraks et à la fabrication de tissus (polaire) ;
  • les fibres foncés sont quant à elles recyclées dans le bâtiment, mais aussi les tapis, moquettes et tissus sombres.

 


Je vous passe les détails sur les différents traitements industriels du PET.  Je veux juste ajouter que l'on peut compter sur une dégradation sur 30 à 40 ans comme pour les tissus en nylon. Comme produit de substitutions, le polyéthylène téréphtalate (PET) a été considéré par des toxicologues allemands comme toxique et ayant un effet sur la fertilité de l'être humain. De nombreuses études ont bien sûr contredit ce résultat et l'on peut considérer aujourd'hui que l'impact sanitaire et environnemental est inconnu car chaque partie y va de sa plume... et donc c'est plus une bataille d'études et de résultats qu'autre chose.

 

Ce qui m'amène à mon autre découverte... quelques pas plus tard...

 

Paquets-de-cigarette-trouves-dans-la-nature.jpg

Paquets de cigarette trouvés dans la nature

 

Deux paquets de cigarettes !!! Vides bien sûr, mais pas vide de sens. Ainsi :

 

  • à gauche, je vous présente " SMART " qui veut dire " intelligent, élégant, habile " en anglais, et
  • à droite " ERNTE " qui veut dire " récolte " en allemand.

Oui, une belle récolte, en sachant que sur le premier paquet, il est indiqué que fumer peut causer des problèmes de circulation sanguine et entraîner de l'impuissance. Dégradation... 6 mois selon mes recherches sur consoglobe ... si après trois mois, ils sont encore si frais...  Je n'en crois pas un mot !

 

Bon, je passe mon chemin ! Chacun décidant de sa santé, je n'ai rien contre les fumeurs... seulement contre les pollueurs !

 

fete-avec-un-relent-de-debauche-et-de-licence.jpg

 

Faire la fête au détriment de la nature n'est pas très sympa. Quand je pense que la marque du vin veut dire " Bonjour "... oui bonjour l'ambiance. Il faudra 200 ans à Dame Nature pour digérer la canette de bière et 4000 ans pour oublier les effluves de ce mauvais vin...

 

Mais, j'en passe et des meilleures :

 

  • le mouchoir en papier = 3 mois
  • mégot de cigarette = 1 à 2 ans
  • chewing-gum = 5 ans.
  • la boulette de papier d'aluminium = 200 ans...

 

Relent d'un sandwich... qui coûtera à la nature 200 ans de dégradation.

Tout-brillant--pour-la-nature--jpg

 

Mais Tout n'est pas aussi brillant qu'il y paraît. Ainsi mes yeux ont eu (de la) peine... à voir la pochette de lingette nettoyante qui composée de plastique et de carton disparaîtra dans 5 ans.

 

Bombettes-polluantes.jpg

petits engins explosifs pouvant contenir jusqu'à 10 grammes de poudre
et fusant à plus de 30 mètres

 

Avec le Kobold, qui veut dire " lutin " , c'est une envolée de bombettes et comettes à effets sonores.. La bombette monte poussée par la bourre à l'intérieur et est éjectée hors du tube. Qui veut tenir la chandelle ou la mèche, pourquoi pas ?

 

Le pollueur lui a mis ses lunettes, qui ont été essuyées par la lingette qu'il a jeté juste derrière lui pour allumer une batterie de Wiper.

 

Wiper ou sniper, ça a pêté !

 

Wiper-polluant-batterie-de-feux-d-artifice-laisse-sur-plac.JPG

  photographie de 2011

 

J'ai donc gardé le vrai feu d'artifice pour la fin...

 

 

 

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 20:09

 

Pour s’assurer du sexe des animaux élevés pour la boucherie ou pour le fermage, les éleveurs aident la nature en passant le sperme du taureau dans une centrifuge. Cette méthode n’a pas encore trouvé beaucoup d’adeptes au Tyrol pour le moment… mais qu’en sera-t-il dans l’avenir ?

 

vache-grise-rhetique.JPGVache grise rhétique au Tyrol

 

Si l’on fait confiance à la nature sur les naissances en général les semences contiennent autant de spermatozoïdes femelles que mâles. Alors pour arriver à faire pencher la balance, les éleveurs de bétail aident un peu Dame Nature.

 

Brune-des-alpes-Tyrol.JPG

 

La sélection du sexe de l’animal est de plus en plus importante dans les fermes et s’effectuait jusqu’à maintenant par le sexage des embryons, méthode jugée très fiable. Les laboratoires de production de semences perfectionnent sans cesse leurs techniques. Cette méthode s’appelle le sexage (technique de détermination du sexe des animaux). Ainsi il peut être jugé nécessaire de choisir ou de modifier le sexe d'animaux d'élevage, en vue d'une reproduction assistée, d'une sélection génétique ou pour des élevages plus rentables. Le sexage est surtout employé pour les volailles.

 

vache-grise-rhetique-au-Tyrol.JPG

Veau de la race grise rhétique au Tyrol

 

Le sexage est aussi utilisé en Tyrol, mais selon la chambre d’agriculture, les applications sont pour l’instant très réduites (env. 1 %) alors que la centrifuge est déjà bien utilisée chez nos voisins italiens et bavarois. La méthode, apparue dans les années 80 en Amérique, est simple : le sperme de l’animal est mis dans une centrifuge, l’on récupère les gamètes et une méthode de filtrage permet la séparation des sexes. Ainsi à la place des fifty-fifty, les quottas passent à env. 80 % pour les bovins. Pour l’instant, les prix de ces machines sont très élevés expliquant ainsi leur emploi limité dans les petites fermes tyroliennes.

 

Cochon-gris-a-poil.JPG

 

Au Tyrol, pays de haute-montagne, la performance des animaux n’a pas un grand intérêt mais plutôt leur durée de vie grâce à leur bonne adaptation aux terrains escarpés. Mais dans les plaines, c’est une autre histoire.


 

chevre-a-tete-noire.JPG

 

Bien sûr, chacun crie haut et fort que cela n’a rien à voir avec la manipulation génétique animale, mais c’est surtout l’utilisation de l’animal par l’homme qui me fait réagir.

 

Extrait de l’article publié dans le TT par Marco Witting 2011

 

Biotechnologies, génomique

 

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 05:19

Encore et toujours de nombreuses colonies meurent et personne ne sait pourquoi ?

 

En Autriche, les apiculteurs s’élèvent contre l’orage de produits chimiques qui se déversent sur les plantations en tout genre et surtout sur celles de maïs. Une toute petite voix dans l’immensité européenne contre une armée de lobbyistes se fait entendre !

 

Ruche-geante-dans-la-vallee-de-Gschnitz.JPG

Ruche géante dans la vallée de Gschnitz (4 x 2 m)
et petites ruches sur le côté.

 

Que les abeilles travaillent courageusement parcourant je ne sais combien de kilomètres, ça tout le monde le sait mais on oublie souvent comment les butineuses sont utiles à l’homme. 80 % des plantes ont besoin des insectes pour assurer une bonne pollinisation. Par exemple, sans les abeilles, il n’y aurait pas de récolte de fruits et pour vous donner quelques chiffres, l’agriculture en Autriche pèse 500 millions d’Euro ! De quoi nourrir les quelques 8 millions d’Autrichiens… grâce au travail actif de nos chères abeilles.

 

http://idata.over-blog.com/2/09/76/13/Photographies/Bienenh-usl-schmirn.jpg

Ruche géante dans la vallée de Vals


Mais la destruction de l’habitat, l’apparition d’une multitude de produits chimiques en tout genre et les parasites importés comme par exemple l’acarien varroa (varroa destructor d’Asie) ont un influx inimaginable sur les populations. Depuis quelques années, les journaux rapportent que les abeilles européennes sont malades et disparaissent. Même, l’on crée nombre d’instituts pour observer leur déchéance. En France, sous l’égide de la commission européenne, il existe un laboratoire de référence qui se penche sur « la santé des abeilles ». Celui-ci devrait rassembler des données afin d’avoir une vue claire sur la question et si la situation est « sérieuse ».

 

Grande ruche Tyrol du Sud (Italie)Grande ruche Tyrol du Sud

 

En Autriche, il existe un programme de recherche qui s’appelle « Melissa » sous la tutelle de l’Agence pour la santé et la sécurité alimentaire (AGES) et qui depuis 2009 étudie l’état de santé des abeilles et malheureusement la dégradation de leur santé sur le territoire autrichien.


 

Ruche-sur-le-toit-d-un-garage-a-St-Anton.JPG

Ruche sur le toit d'un garage à St Anton (Haut-Adige)

 

Tussilago Farfara

 

 

Mais ici, pas de tergiversations ! L’on montre du doigt les produits chimiques et particulièrement ceux utilisés dans la culture du maïs. La chrysomèle des racines du maïs (Diabrotica virgifera d’Amérique centrale répandu en Amérique du nord) est un insecte très virulent et peut conduire à une réduction de la récolte pouvant aller jusqu’à 80 % de perte.

 

La chrysomèle a fait son apparition au Tyrol en 2008 mais en Autriche, particulièrement dans les plaines de l’Est, elle est présente depuis pas mal de temps comme en France depuis 2002. Si celle-ci est traitée avec des insecticides de synthèse, essentiellement contre les larves au moment des semis, les insectes utiles en prennent eux aussi pour leur grade.

 

Ruche-geante-a-Gschnitz.JPG

 

En 2010, dans le cadre des recherches de « Melissa », 76 apiculteurs autrichiens ont enregistré auprès d’AGES des soupçons d’intoxication à côté des cultures de maïs. Dans 70 % des cas, le produit chimique a été retrouvé sur les abeilles. Cela montre catégoriquement que ce produit est responsable de la mort des butineuses et certainement de bien d’autres insectes. Cependant, les études ont aussi révélées que certains endroits cultivés avec du maïs traités n’enregistraient aucune disparition d’abeilles. Pourquoi ? Il semblerait que le dosage du produit chimique joue un grand rôle et que le mode d’emploi ne soit pas toujours respecté.

 

Grande-ruche-pour-abeilles-Tyrol-du-Sud--Italie-.JPGGrande ruche pour abeilles Tyrol du Sud

 

Pour finir la Fédération des apiculteurs autrichiens demande que l’on évite l’usage de ce produit en grande quantité et sur les territoires non atteints par l’insecte et travaille d’ors et déjà à une interdiction.

 

Serles-2718-m-Vallee-de-Wipptal---Stubai.JPG

Plateau d'Igls - Photographie prise en automne 2010

 

De plus, la culture intensive du maïs sans respecter la rotation des sols est une calomnie pour la nature. Année après année, l’on retrouve le même champ de maïs à la même place car les agriculteurs n’ont pas assez de terrain. C’est bien sûr un vrai paradis pour les insectes nuisibles comme l’a démontré cette pratique en Amérique.

 

Abeille-au-Tyrol-1234-m-d-altitude.JPGe rratule à tiges nues

 

Au Tyrol, il y a très peu de champ de maïs… Encore une chance !

Et peu de mortalité dans les colonies ! L’altitude y est pour quelque chose et les paysans travaillent encore dans les alpages à la main. Pas de fongicide, pas d’insecticides et pas d’engrais, juste le bon vieux fumier rassemblé en hiver et composé de foin et de sciure !

 

Vordere-Brantjochspitze-2559-m-Nordkette-Tyrol.JPGVordere Brantjochspitze 2559 m Nordkette Tyrol
photographie prise en automne 2010 du plateau d'Igls

 

  

Mais dans les autres régions ?

Est-on prêt à déstabiliser le monde des insectes et à sabrer leur rôle prépondérant dans nos vies ? Question difficile à laquelle il nous faudra bien un jour répondre.

 

Ruche-geante-au-Tyrol.JPG

 

 

En attendant, les éclaireuses cherchent une position plus propice à l’installation de leur colonie !

 


Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 23:25
S'il y a bien une chose que je déteste, c'est les animaux empaillés. Ici vous trouvez, marmottes, renards, tête de chevreuil, tétras lyre, aiglon, etc...


Devanture de magasin à Innsbruck


et les publicités de mauvais gôut !

dans la même rue !

A la place, je préfère vous offrir des images naturelles

Canards sur le biotop de Trins (Tyrol, Autriche).
Cette photographie a été prise cet été, le biotop est déserté. Ils sont tous partis vers le sud !

Quelle chance !
Bon week-end !



Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 16:11

 

Pour la première fois, le Land Tirol – gouvernement du Tyrol - donne l’autorisation d’enneiger les pistes par canons à neige en octobre. Normalement, l’enneigement artificiel débutait en novembre. Hors la pression des professionnels du tourisme se faisant depuis un certain temps plus pressante, l’or blanc n'est plus attendu comme une bénédiction des dieux du ciel.

 

Toutes les régies des remontées mécaniques situées près des domaines skiables sur glaciers ont déjà commencé l’enneigement pour assurer leur compétitivité. Les grandes stations de sports d’hiver comme Obergurgl ou Ischgl ont lancé le débat sur l'enneigement en octobre. En effet, les glaciers ont reçu ces dernières semaines plus de 50 cm de neige fraîche alors que les stations aux alentours offrent encore des pistes bien vertes. Il faut savoir que l'enneigement d'un hectare consomme environ 7000 m3 d'eau (le plus souvent pompé dans des réservoirs aménagés ou des bassins de rétention). Par comparaison un plan de mais consomme environ 1700 m3 d'eau.


 

Et, le médiateur au sein du gouvernement  tyrolien se demande si l’on ne va pas assister à des dérives et si certains ne vont pas plonger leurs tuyaux dans les torrents avoisinants (source d’eau potable). Il y a quelques années encore, l’enneigement était refusé à cause des coûts énergétiques. Aujourd'hui la compétition "à qui va avoir la première piste enneigée " est ouverte. ET si le Föhn revient dans quelques jours (vent chaud venant de l’Italie soufflant très régulièrement en Autriche, pouvant être comparé au mistral), tout est à refaire :


l'or blanc se transformant en gadoue !


 

 

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 01:34

L'Amanite tue-mouches est assurément un des plus beaux champignons
qui passe aux yeux du grand public pour être des plus dangeureux.

 

4500 sortes de champignons existent en Europe. De quoi rassasier quelques gourmets si on sait bien les choisir. Il ne suffit pas d’avoir des livres sur les champignons pour être un fin connaisseur. En effet, les conditions météorologiques (précipitations, humidité, évaporation, température), le terrain (nature du sol, exposition), l’altitude et l’environnement influent sur les couleurs des poussées fongiques surtout pour les bolets.


Au Tyrol il y a encore un an, la cueillette était limitée, aux jours pair afin de permettre à la nature de se régénérer. Les experts ès champignons du gouvernement tyrolien, ayant après de multiples recherches et études sur la question, ont décidé de lever l’interdiction et d’ouvrir la cueillette tous les jours mais en la limitant à 2 kilos par jour.


Cette limitation est actuellement faite pour enrayer la chasse aux champignons que se livrent les Italiens sur le sol autrichien. En effet, friand de champignons et spécialement de cèpes, les Italiens déferlent dans les forêts autrichiennes sans aucune commune mesure, confortablement installés au volant de leur camping car et malheureusement détruisant sur leur passage la flore et dérangeant la faune. En effet, ils ratissent en groupe partant d’un point et explorant chaque centimètre pour qu’aucun champignon n’en réchappe.

 

Traduction française: Si vous menacez notre existence, nous deviendrons méchants!

Office de Tourisme Wipptal, le maire

Admis par personne et par jour max. 2 kg

de 07.00 à 19.00 heures

 

Le tout est bien sûr traduit en Italien .


Ainsi de nombreux panneaux fleurissent sur les chemins pour essayer d’endiguer le flot des touristes mycophages. Il n’est pas rare que certains habitants en viennent aux mains (allons messieurs pour des champignons). Quant aux propriétaires de gîtes, ils ne sont pas non plus heureux de voir leurs chambres transformées en sécherie (appareils électriques de séchage) et leurs salles de bains en laverie.


Par contre, une chose que je ne comprends pas, c’est que les chercheurs de champignons italiens coupent systématiquement tous les champignons sur leur passage, les non comestibles et les toxiques aussi. Pensent-ils que si on les coupe, ils ne repousseront pas ? S’agit-il d’une fausse croyance ? Donnent-il un signe aux poursuivants ?

 

 


Bref tout rentre dans l’ordre lorsque les fameuses vacances d’août,
les « Feria Agosta », sont passées.

 

Ah, la nature humaine...

Vous aimerez peut-être visiter les catégories :
Traditions autrichiennes
Carnaval tyrolien
Innsbruck

 

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 12:15

Aujourd’hui mon blog a un an !

 

Et j’ai même eu le plaisir de recevoir un prix de Soledad
qui nous invite par ses poèmes à la balade dans notre imaginaire !
Ca tombe bien, c’est l’anniversaire de mon blog. Merci Soledad de tes douces pensées.




Faites vous plaisir, vous qui visitez mon blog régulièrement.
Prenez le car vous êtes tous des gens sympathiques que j'apprécie...
la liste est longue : je suis sûre que Domino saura l'apprécier à sa juste valeur, ainsi que Nany et sa P'tit famille et Cerisette...
Le Huron, Pangloss et compagnie peut-être ?


Mais cet article est aussi un coup de gueule !

Même si le désign d'over-blog n’était pas très attractif, je préférais l’ancienne formule. En première page se trouvait la publication des articles de la journée, deux articles étaient mis à l’honneur. C’était sympa ! On pouvait cliquer au gré de son envie, de son temps et découvrir d’autres blogueurs.

 

L’argument d’over-blog quand un blogueur leur indique que ce n’est pas très sympa d’avoir relégué la publication sur une autre page : rares étaient les blogueurs qui cliquaient sur les articles de la page d’accueil ! Je ne suis pas du tout d'accord.

 

Je voudrais bien avoir votre avis sur la question !

 

 

Maintenant, c’est pub sur pub. Hier c’était vous êtes le 1502e. Aujourd’hui, dans le

 

Rapport : (merci pour le mot bien choisi)

  • Votre Blogrank est de 75 et votre niveau est Confiance
  • Vous n'êtes pas dans le Top des blogs :(

 

Merci over-blog pour la négativité affichée sur mon blog moi qui prône la positivité. Cela va me mettre en joie tous les jours… je le sens de voir ce " :( ". Que je ne sois pas dans le « top des blogs » Ok ! Que j’ai un smiley qui me fasse la tête (pour être poli) alors la NON !


Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 20:32

 

  L’avenir de celui qui souffre est-il dans le silence ?

  A contre coeur nous répondons à l’unisson, oui !

 

  Puisque Bon nombre d’intenses souffrances,

  A jamais tombent dans le profond puits de l’oubli.

  Restons malgré cela, aujourd'hui, éveillés et à l’écoute

  Ou prêtons l’oreille aux malheureux, aux opprimés.

  Longtemps encore les bruits de bottes sur les routes

  Essayeront dans l’œuf de tous les étouffer.

 

  Et par-dessus tout, les peuples sans expression

  Salueront de la main notre timide mais vaine initiative.

  Tairont-ils encore longtemps leur terrible oppression ?

 

  D'ors et déjà, nous entendons les informations palliatives !

  A corps et à cri, gouvernements crieront à l’assassin !

  Rouge sera le sang, par les médias, mille fois photographié,

  Gangrenant notre exquise soirée télé sur nos coussins,

  Et en nous insultant du prix des vies à payer.

  N’écoutant que notre force et bravoure d’un soir,

  Tout doucement nous défilerons et hurlerons

  ,

  La bannière à la main dans le faux désespoir

  Encore une fois asphyxié dans ce monde de con.

 

  Si tout à coup, chez nous, l’inquiétude s’installait,

  Incommode dans notre magnifique villégiature.

  L’ivresse de la liberté, néanmoins ils y croyaient

  Et pourtant, nous n’entendons leurs cris qu’en miniature,

  Naïf, nous sommes là, aucun bruit véridique ne va sortir.

  Comme quoi on peut facilement oublier notre clairvoyance,

  En tenant des hommes sous la torture, dans le martyre,

 

  En matant des populations avec une poigne sans tolérance,

  Sinon bizarre que personne ne regimbe, ne réagisse…

  Toi l’homme de la rue, toi le président, toi l’autorité.

 

  D’argent il n’est point question, que de tortionnaires, de brutale police

  Où le régal des braves n’est depuis longtemps qu’infériorité...

  Rien ne bouge, c’est le glas, nos voix sont devenues " d'or" !

 

C’est le silence que nous offrons aux peuples opprimés,
et même si aujourd'hui, demain nous ne sommes pas d'accord,
ils sont si nombreux que nous ne pouvons tous les citer !


(Copyright MA)

 

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 18:45
Environ 13 millions de personnes vivent dans les Alpes et chaque année près de 120 millions de touristes découvrent les joies de la randonnée, de l’alpinisme, du ski, du rafting et autres activités. Les Alpes sont alors l’un des massifs les plus peuplés de la planète.

 

Chapelle située dans le cirque de la vallée de Gschnitztal (Tyrol, Autriche)

 

Mais pour faire face à la demande touristique, spécialement l'hive, la création de nouvelles pistes et l’installation de nouveaux téléphériques grignotent tout doucement les territoires immaculés des réserves naturelles. Il faut toujours plus grand, toujours plus de pistes, stations ski aux pieds.  Et maintenant, voici que le divertissement n’a plus de limite : il faut aussi skier la nuit ! A Söll, 6,4 kilomètres de pistes vont être éclairés jusqu’à 22 h 30. Pour que l’affaire soit rentable, il faut 20 000 skieurs.

 

Bien sûr la qualité de vie des animaux et insectes passe au second plan. Car même s’il fait froid, il y a quand même des insectes. Les biologistes et les environnementalistes reconnaissent que l’éclairage artificiel a de fortes conséquences sur les espèces animales mais aussi végétales. Certaines espèces peuvent même immigrer vers des lieux plus propices à leur prédation fuyant les zones artificiellement éclairées. Le gaspillage de ressources est aussi non négligeable, mais je ne m’étendrais pas sur le sujet.   Quant à la pollution lumineuse personne n’en parle ! Pourtant découvrir la grande ourse, pouvoir saisir Jupiter ou Vénus sont des plaisirs sans cesse renouvelés.

 

Village des vieux métiers et attraction pour les enfants (Copyright MA 2008)

 

Si vous êtes en vacances, c’est pour vous amuser certes, mais aussi pour apprécier le dépaysement et  la nature sous toutes ses formes de jour comme de nuit. Une superbe retraite aux flambeaux jusqu’à un refuge, une ballade romantique en traîneau, une soirée au sauna, un petit vin chaud à la taverne du coin, une descente en luge un soir de pleine lune… Voilà ce que vous offre la montagne…

 


Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 17:47

Plus de place pour jouer à la place du jouet fast-food.

 

Clairement, la suroffre de jouets et jeux électroniques nous rend la vie difficile pour dire impossible pour choisir un cadeau pour un enfant, car les gamins ont presque tout, le nécessaire et le superflu. Triste testament de notre temps, les chambres d’enfants ne sont plus des places pour jouer mais de véritables dépôts de jouets.

 

Ces jouets et jeux ne font pas que vider notre porte-monnaie (fabriqués en Chine par des travailleurs exploités et coûtants malgré tout un prix fou), ils ne laissent aussi que peu de marge aux enfants pour leur développement et cyniquement aucune marge de manœuvre pour créer. Pourquoi ? Parce que les jeux sont de plus en plus sophistiqués !

 


Avez-vous remarqué que les jouets n’offrent plus de possibilité de montage et démontage. Ils sont tellement compactes et bourrés plus ou moins d’électronique qu’il n’est pas question de les ouvrir car sinon ils ne fonctionnent plus.

 

Les jeux prêts à l’emploi deviennent des fast-foods de l’amusement. Ils ne donnent aucun moyen de développer le potentiel de l’enfant. Celui-ci devient consommateur, se lasse et jette. L’enfant est donc plus attiré par les jeux vidéo qui lui donnent l’impression de pouvoir faire quelque chose. (Selon la dernière étude que j’ai lue sur les jouets, les enfants qui jouent avec des jouets « prêt à l’emploi » se dirigent plus tôt vers les jeux électroniques).

 

Offrons donc à nos enfants de la place pour qu’ils puissent s’ébattre, jouer, s’intéresser, créer, des jeux de construction (Lego est encore fabriqué en Europe). Laissez-les s’ennuyer, c’est le meilleur moyen pour que l’enfant active ses cellules grises pour tromper son ennui… dans la création.

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans ça m'énerve !
commenter cet article