Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Hyper Quelque Chose !

  • Maous Artiste Défiant l'Olibrius
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.

Rechercher Sur Le Site

Le Fourre Tout !

Cadeaux des ami(e)s

medaille-meilleur-blogsarah151109.jpg

offert par mon amie Jeanne Fa Do SI
pour mon regard fouillé sur les coutumes et la nature autrichienne.
Merci Jeanne

Texte Libre

Related Posts with Thumbnails
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 17:27
Un soir d'été au Tyrol, vallée de Wipptal

Elle dormait un soir.
Je fis sur la pointe des pieds

un bond, mugissant.

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 22:56

ÖAMTC, le club automobile autrichien, est une association qui représente et défend les intérêts des automobilistes et usagers de la route. Au quotidien, le club propose des assurances bien moins chères que les grandes marques. En tant que membre, l’on peut être dépanné 24 h/24 et s’ils nous arrivent un gros pépin : l’ « ange jaune » arrive à notre secours…

 

L’ « ange jaune »… c’est notre hélicoptère favori !

 

l-ange-jaune-des-Autrichiens.JPG

Publicité pour le club automobile autrichien : Les anges jaunes °!

 

Pas encore eu l’occasion de m’envoler avec l’ange jaune,... encore une chance !

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 22:36

Restaurant-d-altitude-Christa-s-Skialm-dans-la-vallee-de-Z.JPG

Restaurant d'altitude Christa's Skialm dans la vallée de Zillertal

 

En Autriche, il y a vraiment des animaux insolites... comme par exemple des vaches patriotes aux couleurs du drapeau autrichien...

 

Mais il y a aussi des bêtes à cornes... sortant des bois !

 

Animal à cornes

 Restaurant Pumafalle

 

Des ours qui se croient marmiton et qui vous regardent de haut...

 

Ours-marmiton-Restaurant-sur-le-plateau-d-Igls.JPG

Restaurant Bärenwirt sur le plateau d'Igls

 

Sans compter qu'il existe des moutons de salon... " béat "

 

Mouton-de-salon.JPG

Décoration dans un magasin d'Innsbruck

 

et d'autres que l'on ne sait même pas si on peut les qualifier d'animaux

 

Prater Passilisk le dragon du Danube

 

Passilisk ? le dragon du Danube ?

 

Vous ne connaissez pas ?

 

 

Allez donc au Prater pour le rencontrer... ou le regarder droit dans les yeux !

 

 


Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 15:00

Canon à Matrei am Brenner26 octobre 2008, les Autrichiens célèbrent leur fête nationale.


Le 26 octobre commémore la loi sur la neutralité autrichienne adoptée par le Conseil National de l’Autriche le 26 octobre 1955. Cette neutralité est le résultat d’une négociation (menée par les autorités soviétiques) entre les quatre Alliés (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, URSS) qui occupaient l’Autriche après la guerre. La neutralité est consignée dans le Traité d’État signé le 15 mai 1955 à Vienne (Autriche).

 

Soldats-autrichiens-avec-Haflinger-lors-du-defile-d-Innsb.JPG

Soldats autrichiens avec Haflinger lors du défilé d'Innsbruck

 

La neutralité autrichienne était une condition majeure pour redonner à l’Autriche son indépendance après la Seconde Guerre mondiale et les dix ans d’occupation. Le 26 octobre 1955, un soldat anglais fut en signe symbolique le dernier à quitter le territoire autrichien.

 

Defile-d-Innsbruck-pour-les-fetes-d-Andreas-Hofer.JPG

 

La neutralité est une valeur nationale et souvent discutée dans les hautes sphères politiques, mais le peuple y reste très attaché.

 

Compagnie-de-Schutzen--Defile-d-Innsbruck.JPG

Compagnie de Schützen, Défilé d'Innsbruck

 

Aujourd’hui, nous allons donc fêter la fête nationale, monter dans les alpages puisque l’automne est de nouveau clément et savourer une bonne bière. Je me permets de vous régaler avec quelques photographies que j'ai encore dans mes tiroires et la pièce de 2 € commémorative des 50 ans du Traité.


Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 06:05

Les Autrichiens sont des passionnés de musique et pas que classique ou folklorique ! Ils aiment énormément les cuivres et il suffit d'assister aux " Promenades des concerts " en été pour s'en rendre compte.

 

 

 

 

 

Chaque village a sa fanfare. Celle-ci est présente à toutes les fêtes et comptent normalement jusqu'à 80 membres. Chaque fanfare donne aussi deux concerts par an, un pour le printemps et un pour l'automne. Les jeunes sont formés au sein du groupe par les anciens. Les orchestres ont un répertoire qui ne se limite pas aux marches traditionnelles mais qui s'étend du classique au jazz. Et bien sûr, dès qu'il y a un défilé dans la capitale Tyrolienne, toutes les fanfares de la région sont invitées...

 

Photographies des fanfares défilant en costume d'apparat pour les commémorations à Innsbruck de 2009.

 

Fanfare-en-costume-a-Innsbruck.JPG

 

 

Je retiens mon souffle !  


 

Fanfare-defilant-a-Innsbruck--costume-tyrolien-.JPG

 

Qui a dit : " Souffler n'est pas jouer " ?

 

Fanfare-dans-le-defile-d-Innsbruck-en-2009-JPG

 

Ne pas souffler mots... mais notes !

 

Fanfare-a-Matrei-am-Brenner-costumes-Wipptal.jpg

Costumes traditionnels de la vallée de Wipptal !

 

Laissez-moi le temps de souffler !  


 

Fanfare-du-Tyrol-du-Sud.JPG

 

Costumes tyroliens... Tracht traditionnel...

 

J'en ai été soufflée... que dis-je époustouflée !

 

Elles sont mignonnes, n'est ce pas ?

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 06:02

Croix-de-monument-funeraire-en-Autriche.JPG

 

La Commémoration des Morts, célébrée le 2 novembre, est comme le mirroir de la fête de la Toussaint. Elle entre dans la liturgie romaine et devient un rite catholique au XIIIe siècle.

 

Croix-commemorant-le-deces-d-une-personne-a-cet-endroit.JPGCroix commémorant le décès d'une personne à cet endroit. Obernberg

 

Pourtant chacun honore ses morts le jour de la Toussaint, bien qu’elle soit la fête de tous les saints. Je suis donc allée hier avec toute la famille me recueillir sur la tombe familiale avec pratiquement tout le village chacun se rassemblant devant la ou les tombes familiales comme je vous l'avais décrit dans mon article : La Toussaint en Autriche... c'est Allerheiligen.

 

Presentation-de-decoration-pour-tombe.JPGPrésentation de décoration pour tombe chez un jardinier. Sterzing

 

Le prêtre commence la cérémonie vers les 13 h 30 par une prière qui est suivie de la liste des noms des décédés dans l’année. Puis vient les litanies. Ensuite le prêtre passe, accompagné des enfants de cœur, dans les allées périphériques du cimetière avec de l’encens et bénit les tombes. Nous allumerons une bougie que nous placerons dans une petite lanterne et bénirons nous-même la tombe avec un petit bénitier qui est placé sur chaque tombe.

 

Presentation-de-decoration-pour-tombes.JPG

 

La vraie comméroration des fidèles défunts aura bien lieu demain dans l'église.

 

Stele-avec-croix.JPG

Stèle funéraire avec croix. Nombreuses sont celles en forme ronde, en mandala, chefs d'oeuvre des artisants qui travaillent les métaux.


Puis, nous rentrerons au chaud manger un morceau ensemble !

Et vous, que faites vous aujourd'hui ?

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 03:43

   

affiches-exposees-lors-de-l-exposition---Labyr-copie-1.JPG


Si les visages des politiciens sur des affiches électorales sont salis ou barbouillés, certains crient au scandale et disent qu’ils ont à faire face au vandalisme, mais souvent les politiciens oublient d’analyser le mécontentement que renferme ce gribouillage. La forme logique d'un tel ressentiment serait la défaite des politiciens ou des partis politiques.

 

 

Les électeurs se sentent de moins en moins liés à un parti ou à un courant politique. L'écart entre les hommes politiques et les électeurs augmente de jour en jour qu’importe le pays européen où l’on se trouve. Les politiciens ne sont plus capables de répondre aux attentes des citoyens, de rencontrer l’homme de la rue vous et moi.

  

Affiches-de-l-exposition-Labyrinthe-Liberte.JPG
 

 

En Autriche, cela fait encore partie des traditions de barder les affiches des candidats de caricature. Avant les élections présidentielles qui se sont déroulées il y a quelques sem aines, la candidate du parti d’extrême droite a été ornée de moustaches style 39-45. Mais ce que j’ai trouvé encore mieux c’était le changement des slogans :

 

  • Pour le président socialiste sortant : « Unser Handeln braucht Werte »

qui veut dire : Nos actions ont besoin de valeurs

  • Pour la candidate d’extrême droite : « Ohne Mut keine W erte »

qui veut dire : Sans courage, pas de valeurs
qui s’est transformé avec le petit jeu des gribouilleurs : Sans courage ET pas de valeurs.

 affiches-exposees-lors-de-l-exposition---Labyrinthe--.JPG

Ici on reconnait quelq ues figures politiques autrichiennes !

Il faut avouer que cette élection présidentielle n’a passionné personne (participation 71,6% en 2004 un peu moins de 50 % en 2010). « Tout le monde étant content » du président socialiste sortant, la droite n’a pas jugé l'utilité de proposer un candidat. Seul les chrétiens démocrates et le parti d’extrême droite ont proposé un candidat.

Le Dr. Heinz Fischer a été ré élu avec : 78,9 %. (Le président autrichien n'a pas de pouvoir autre que celui de désigner le chancelier - premier ministre qui formera le gouvernement. Il représente l'Autriche à l'étranger).

 

Sur ces mots et selon mon humeur :

 

Je ne mets pas de photographies de ces actions contemporaines pour préserver la paix sur mon blog, mais j’enrichis mon billet « humeur » avec des photographies d’affiches exposées lors de l’exposition « Labyrinthe – Liberté » de 2009.

 

Bon week-end !


Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 05:04

 Grise--des-alpes-tyrolienne.JPG

 

A la demande du Tyrol du Sud, l'Union Européenne a reconnu la race grise comme une espèce menacée d'extinction. La race grise est une vache indigène et typique des Alpes, que l'on rencontre en Suisse, en Autriche et en Italie du Nord. Au Tyrol du Sud, la population de vaches de la race grise a diminué de 30% au cours des dernières années. La reconnaissance de l'UE devrait permettre de contrer cette évolution négative. (Info CIPRA/alpmedia)

 « grise des Alpes », vache cousine de la brune des Alpes suisses et de la Vosgienne française.

 

Grise--des-alpes-vallee-de-Schmirn.JPG

 

Race mixte connue pour sa rusticité et bien appropriée pour les conditions de montagne car elle se contente de fourrages maigres.

 

c

Grise--des-alpes-vallee-de-Vals.JPG 

Très répandue, il y a encore un siècle dans le canton des Grisons, la race grise rhétique était polyvalente : animal de trait, fournisseur de lait et de viande.

 

Grise--des-alpes-de-la-race-grise.JPG

 

Cette vache se prête très bien à l’entretien des paysages, alpages et prairies en pente. Elle a le pied pardon le sabot sûr, elle est légère et ne provoque pas de dégâts.

 

Grise-des-alpes-au-Tyrol.JPG

Et un petit veau se promenant dans la vallée de Schmirntal.

 

Petite-grise-des-Alpes.JPG

Vallée d'Obernberg.


Bovins provenant de la race Grauvieh, (race grise indigène typique des Alpes).

 

Pour comparer avec la Brune des Alpes :

 

Brune-des-alpes.jpg

 

Vous aviez déjà vu cette race bien particulière dans mon article sur la

Transhumance au Tyrol.

Transhumance---Gschnitz.jpg

 Bonne semaine et à bientôt : Faune-et-Flore-des-Alpes Faune-et-Flore-des-Alpes

 

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 20:36

Il faut bien avouer... il y a des paysages qui donnent envie de faire du ski.

 

Hiver au Tyrol


Aujourd'hui devenu une activité sportive très populaire, il faut bien se dire que le ski était avant tout un moyen de transport dans la neige, au même titre d'ailleurs que les raquettes.

 

Anciennes-Raquettes-de-ski.JPG


L'origine du ski remonte bien avant notre ère mais je ne vais pas entrer ici dans des discours préhistoriques mais donner les grandes lignes. Chaque pays se dispute la naissance du ski mais chacun sait que le ski est né au nord de l'Europe, en Norvège. En 1850, le télémark est déjà dans la course alors que les Alpes sont encore vierges.


Ancien-baton-de-ski.JPG


En 1867, les premières compétions on lieu en Norvège. Lors de l’exposition universelle de Paris, les Norvégiens présentent des skis comme moyen de locomotion ancestral. Le ski de fond est pratiqué alors qu’avec un seul bâton.

 

Ancien-ski.JPG

 

Après la publication de l’ouvrage « À ski à travers le Groenland », par Fridjof Nansen, les pays germaniques découvrent le ski au travers de cet ouvrage traduit. La première compétition de ski a lieu en Allemagne à Tauenberg. Il faut attendre 1904, pour que la Suisse fonde sa première association de ski et en 1905, la première association de ski autrichienne et allemande se lance à la conquête du ski de compétition.


Anciens-skis-en-Autriche.JPG


Vers 1922, le ski prend des proportions importantes et commencent à être vraiment connu en Autriche. Le premier slalom a lieu à Mürren en Suisse. La première école de ski est fondée par Hannes Schneider à St Anton am Arlberg (Autriche). Le ski devient alors sport olympique (en 1925).


Ancienne attache de ski


Les premiers skis autrichiens possédant un système de clapet  pour installer la chaussure datent de 1932. Entre les deux guerres, en effet, la technique du ski va se développer intensément.


ancienne-chaussure-de-ski.JPG


Pourtant à cet époque le ski est fabriqué pratiquement que pour les randonnées à ski et les alpinistes (il existe même un ski pliable Klappski pour les alpinistes). Il faudra attendre l’après guerre pour que le tourisme des sports d’hiver prennent doucement son essor et devienne ce que l'on connaît aujourd'hui.

 

Anciennes-chaussures-de-ski.JPG

Si je skie ?  Moi mon moyen de locomotion sur la neige... c'est...

Luges-en-bois.JPG
La luge...

Bon c'est pas le tout... mais il faut que j'y aille !


Luges-en-montagne.JPG
Bonne semaine !
Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 02:49

 

Landhaus Tyrol copyright MALandhaus Tyrol à Innsbruck


En octobre 2009, le gouvernement du Land Tyrol a imprimé son recensement en chiffres et en lettres. Bref, les 400 pages de statistiques, reprenant en détail les activités administratives des différentes autorités du Land, de la chambre de commerce, des pompiers, etc., sont un peu difficile à digérer. Je vais donc épurer.

 

Le-petit-toit-d-or.JPGVoir l'article : Le petit toit d'or à Innsbruck, capitale du Tyrol

 

Il y a des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. En 1900, 266000 personnes vivaient au Tyrol et aujourd’hui 704472 (tout en sachant qu’Innsbruck compte 118 000 habitants). Une belle explosion démographique ! En 1964, Innsbruck a accueilli pour la première fois les jeux olympiques d’hiver. Depuis la ville n’a cessé de grandir aussi bien dans le nombre d’habitants qu’en superficie.

 

Stuibenfall à Umhausen Vallée d’Ötztal copyright MA

Stuibenfall à Umhausen Vallée d’Ötztal


Curieusement, on a l’impression que les Tyroliens sont des sportifs. « J’en aurai presque donné ma main à couper ». On les entend toujours parler de sport, de randonnées, d'escalades, de skis… et j'en passe et des meilleurs.

 

Soyez détrompé tout comme moi ! L’institut pour la recherche sur les loisirs et le tourisme (Vienne) donne une toute autre image du Tyrolien typique. Actuellement, tout le monde croit « faire du sport », mais la réalité est toute autre. Les Tyroliens se surestiment donc ?

 

r-copyright-MA.JPG

 

Un tiers de la population est classé comme « sportif », le deuxième tiers déclare comme Churchill que le sport, c’est la mort. En fait, selon la définition « être sportif », il faut pratiquer un sport au moins une fois par semaine et ceci pendant quarante semaines consécutives. Donc la plupart de mes concitoyens, m’entraînant d’ailleurs avec eux, tombent dans le troisième tiers qui est le bien nommé « l’amoureux de la nature qui savoure une promenade le dimanche après-midi».

Wipptal copyright MA


 

Maintenant en dehors du sport, que fait mon voisin tyrolien lorsqu’il apprécie un moment de détente ? L’un des « loisirs » les plus « pratiqués » restent : regarder la télé (96 %) et écouter la radio (97 %) en sachant que la radio n’est pas interdite sur le lieu de travail. Vient ensuite la lecture des journaux, passer du temps avec sa famille, prendre soin de soi (sauna, soins de beauté, etc.), appeler les copains, participer aux activités du club où ils sont inscrits (musique, dance, nature...), etc…

 

Musiciens à Seefeld Tyrol Copyright MA

C'est vrai que les Autrichiens aiment la musique, pas une fête sans un petit orchestre


Bref, racontez-moi tout ! Etes vous sportif dans tous les sens du terme ? Ou plutôt comme votre serviteur… l’amoureuse de la nature qui savoure son cappuccino à la terrasse d’une auberge en regardant les sportifs s’agiter, suer, s’épuiser...


Gschnitztal-Pumafalle-terrasse.jpg

 

 

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Autriche
commenter cet article