Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hyper Quelque Chose !

  • Maous Artiste Défiant l'Olibrius
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.

Rechercher Sur Le Site

Le Fourre Tout !

Cadeaux des ami(e)s

medaille-meilleur-blogsarah151109.jpg

offert par mon amie Jeanne Fa Do SI
pour mon regard fouillé sur les coutumes et la nature autrichienne.
Merci Jeanne

Texte Libre

Related Posts with Thumbnails
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 06:33

 Rattenberg-et-sa-plus-ancienne-verrerie.JPG

 

Notburga est née au environ des 1265 à Rattenberg et décéda le 13  septembre 1313 au château de Rottenburg à Buch in Tirol. Elle est l'une des saintes les plus connues d’Autriche et est vénérée comme patronne des servantes et des paysans.

 

Rattenberg-et-detail-de-la-fresque-sur-la-verreri-copie-1.JPG Détail d'une fresque sur la plus ancienne maison de Rattenberg 

 

 

Selon la légende, Notburga fut la fille d'un chapelier de Rattenberg. (À cette époque, Rattenberg appartenaient à la Bavière). Elle fut engagée comme servante chez Heinrich I. von Rottenburg au château Rottenburg (entre Rattenberg et Schwaz). Les châtelains de Rottenburg étaient à cette époque les intendants des comtes du Tyrol. Notburga s’occupait déjà en ces temps de disette des pauvres, des handicapés et des malades.  Ainsi elle distribuait aux nécessiteux, avec la tolérance de ses patrons, les restes des mets cuisinés au château. 

 

Rattenberg-detail-des-vitraux-avec-Ste-Notburga.JPGDétail du vitrail dans l'église de Rattenberg dédiée à Ste Notburga

    

Quand Heinrich I. meurt, son fils Heinrich II. von Rottenburg hérite du château et des terres. Son épouse Ottilia, regarde d'un mauvais œil les bonnes œuvres de son employée et ne tarde pas à interdire la distribution de nourriture. Notburga obéit  mais régulièrement jeûne afin  de distribuer la part qu'elle ne mange pas aux indigents.  Ce comportement déplait encore plus à Ottilia qui convainc son mari d’observer le manège de Notburga.

 

Recolte-et-bons-pains.JPG


Un jour, Notburga porte de la nourriture dans son tablier aux pauvres et dans la main une cruche de vin. Son patron l'arrête dans la cour du château  et veut bien sûr connaître le contenu du tablier. Selon la lége nde, Notburga aura répondu : « Des cendres et du vinaigre pour la lessive ». Comme Heinrich II. ne la croyait pas, il demanda à voir... et dans le tablier il n’y avait que des cendres et dans la cruche que du vinaigre.

 

Offrande-de-la-Fete-tyrolienne-de-la-recolte.JPG 

 

Son patron pourtant la renvoya sur le champ et Notburga dut quitter Rottenburg avec perte et fracas. Mais elle retrouva vite un emploi comme servante chez des paysans dans la commune d’Eben am Achensee. Elle s’occupait du bétail et aidait aux champs. Cependant, Notburga étant très croyante, elle avait imploré le droit de s’arrêter de travailler à la première sonnerie du soir pour prier.

 

Outils-tyroliens-des-travaux-des-champs.JPG 

 

 

Un après-midi, le temps menaçait de tourner à l’orage. Un paysan demanda que personne n'arrête son labeur car toutes les céréales devaient être engrangées avant la tempête.  À la première sonnerie, Notburga s’arrêta comme toujours d’œuvrer aux champs.  Le paysan ne voulait pourtant pas laisser aller Notburga.  Selon la légende, Notburga leva sa faucille vers le ciel et pendant un instant un rayon de soleil crevant les nuages se refléta sur la lame.  Le paysan effrayé laissa partir Notburga.

 Notburga--Sainte-des-Paysans.JPG

Si vous observez cette fresque vous avez : les rayons du soleil qui heurtent la faucille, le château au fond à droite, l'Inn représenté comme Moise ouvrant les eaux et la charette tirée par les deux boeufs transportant le cercueil de Ste Notburga.


 

Toujours d’après la légende, la femme d’Heinrich, Ottilia, ne trouva aucun repos après le départ de Notburga... même pas dans la mort. De plus, une guerre sanglante entre frères éclata au château. Au cours d’une dispute entre Heinrich et son frère Siegfried, le château fort brula.  Heinrich II se souvint devant les ruines de son château de sa servante Notburga. Il alla la chercher et lui demanda de revenir au château. En m,émoire de son épouse, Heinrich créa le « banquet des pauvres » ou chaque année plus de 500 indigents s’attablaient.  Notburga réussit vite à recréer la paix entre les deux frères Heinrich et Siegfried.

 

Rattenberg-derriere-l-eglise-Ste-Notburga.JPGRattenberg, derrière l'église Ste Notburga


Notburga resta au château jusqu'à la fin de sa vie.  Et, Heinrich II. et sa deuxième femme acceptèrent que les pauvres frappent à la porte du château.

 

Offrande-de-la-fete-de-la-recolte-au-Tyrol.JPGPlateau - offrande d'un pain rond déposé dans l'église lors de la messe pour la fin de la récolte (septembre 2009)

 

Avant sa mort, Notburga émit le souhait, qu'on mette son corps sur une charrette tirée par deux bœufs et que lorsqu’ils s’arrêteraient de marcher ils désigneraient ainsi l'endroit où elle devait être enterrée.  Selon la légende, les bœufs auraient marché jusqu’à Eben am Achensee  et se seraient arrêtés devant l’église.

 

Notburga est l’une des saintes les plus vénérées dans l’est de la Styrie, au Tyrol et en Slovénie.  Après sa mort, elle fut inhumée devant l'autel de l’église Rupertikirche  à Eben.  Très tôt, un pèlerinage s’organisa pour se recueillir sur sa tombe ainsi l'église fut agrandie en 1434 et en 1508. Le 22 aout  1718, ses restes furent exhumés. Et en 1735, tout son squelette fut établi en relique pour l’église d’Eben par l'évêque de Brixen. Ce squelette ne se trouve pas, comme habituellement, dans une chapelle mais debout dans le retable de l’église.


Sainte-Notburga-a-Rattenberg.jpg

Sainte Notburga dans la chapelle près de l'église Ste Notburga de Rattenberg (Tyrol).


La sainte patronne du peuple fut béatifiée par le pape Pius IX.  A Eben am Achensee chaque année, exactement le 13 septembre, il existe une procession dédiée à Ste Notburga et en 2004, un musée a même été inauguré retraçant la vie de Notburga.

 

Notburga, sainte représentée sur un hôtel

Notburga est très souvent représentée sur les maisons.
Ici sur les murs d'un hôtel dans la vallée de Wipptal.

 

Si un jour, je passe par là... je vous ramènerais d'autres photos. Promis !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Traditions autrichiennes
commenter cet article

commentaires

soledad 04/01/2011 08:50


Ah oui, nous avons eu 70cm, elle a un peu fondu, mais elle est de retour aujourd'hui et demain normalement... Bonne journée au coin du feu j'espère pour toi... Bisous


flolipo62 11/12/2010 20:52


il y a tant de merveilles dans cet article : le christ au coeur qui saigne, les vitraux, les armoiries, les immeubles... wouah je suis sous le charme comme d'habitude...

merci beaucoup tu me fais super plaisir quand tu viens et que tu me fais pleins de compliments ! oups hi hi hi

très bon dimanche


Pierre 10/12/2010 19:42


Une bien belle légende dont j'ignorais totalement l'existence. Comme quoi la misère de date pas d'hier et les "Restos du coeur" ont eu leurs anc^tres avec la générosité de Sainte Notburga.
Cordialement


S O N Y A 10/12/2010 17:12


très belle page d'histoire très enrichissante
tes photos sont très belles
bisous du weekend


Douar_Nevez 10/12/2010 08:42


Bisous enneigés.
Bonne journée Maous.