Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hyper Quelque Chose !

  • Maous Artiste Défiant l'Olibrius
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.

Rechercher Sur Le Site

Le Fourre Tout !

Cadeaux des ami(e)s

medaille-meilleur-blogsarah151109.jpg

offert par mon amie Jeanne Fa Do SI
pour mon regard fouillé sur les coutumes et la nature autrichienne.
Merci Jeanne

Texte Libre

Related Posts with Thumbnails
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 09:58

A cet époque, c'est à dire en 1806, tout le monde ne savait pas écrire... une ordonnance était spécialement recrutée pour relater les événements dans les garnisons. Sur les champs de batailles, ce scribe suivait les gradés et multipliaient les pages d'écriture lorsque le temps le permettait. En effet, l'encre pouvait geler facilement sur les versants du Tyrol...

 

Le-Tyrol-en-1806.JPG

 

Attentif à tous les commandements, l'ordonnance mentionnait toutes les actions sur le terrain sur un parchemin qui partait en direction de Vienne pour informer l'empereur de la situation pendant les batailles entre les Tyroliens et les Français.

 

Andreas-Hofer-a-Matrei-am-Brenner--Tyrol-.JPG

 

La vie de scribe n'était pas toujours plaisante, toujour présent sur les champs de bataille, malmené par les conditions difficiles... les doigts gelés et la peur au ventre... il se devait pourtant de relater les avancées des Tyroliens à l'état major.

 

Canon-des-batailles-de-1806.JPG

 

Andreas Hofer et ses partisans se serraient les coudes dans les moments difficiles, aussi bien sur les champs de bataille que dans les traversées des cols pour échapper aux forces napoléoniennes.

 

Le-courrier-part-pour-Vienne.JPG

 

Le courrier partait alors pour Vienne au galop et revenait souvent avec des munitions portées bien sûr à dos de cheval.

 

Les-munitions-arrivent-de-Vienne.JPG

 

Les scouades revenant de Vienne rapportaient du matériel pour soutenir les combattants tyroliens pris entre deux feux : les Bavarois et les Français.

 

Escouade-revenant-de-Vienne.JPG

 

Et sinon, il restait toujours les objets divers de la ferme pour se battre contre l'occupant...

 

Les-paysans-tyroliens-en-colere.JPG

 

Prendre les armes contre l'assaillant, c'était prendre toutes les objets qui tombaient sous la main.

 

Les-paysannes-tyroliennes-prennent-les-armes.JPG

 

Bien sûr, les chevaux étaient une denrée rare au front, alors il ne restait que l'huile de coude pour tirer les canons....

 

Tyroliens-tirant-les-canons-durant-les-commemorations-d-IN.JPG

 

Devant chaque bataillon, un drapeau flottait...

 

Drapeau-original-des-batailles-tyroliennes-de-1809.JPG

Drapeau original des batailles tyroliennes de 1809 sur le Mont Bergisel.

 

De ce passé prestigieux, il reste une tradition bien ancrée dans la culture tyrolienne. La gloire de sauver la patrie a fait place à l'honneur de porter l'uniforme qui se retrouve dans toutes les associations de Schützen. Ici, l'on parle plus de camaraderie que de renommée. Le prestige de porter l'uniforme se transforme en une mission pour préserver la culture tyrolienne.

 

Avancee-des-Tyroliens.JPG

 

 

Photographies issues des commémorations du bi-centenaire des batailles contre l'armée napoléonienne.

 

Le Tyrol comme si vous y étiez !

Partager cet article

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius - dans Tyrol
commenter cet article

commentaires

•-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-• 27/10/2011 22:00


je te souhaite une douce soirée

et pleins de bisous créoles

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•


gene 27/10/2011 21:15


il en a fallu du courage à ces hommes pour s'opposer à toute une armée et surtout avec les moyens du bord . Comme quoi quand la solidarité joue , on peut soulever des montagnes . Si ça se repassait
maintenant , je pense pas que la donne soit la même. bisous


mamalilou 27/10/2011 04:10


que vois-je? un magnifique percheron!!!
doux bisous et délicieuse fin d'octobre, bien au chaud si possible


Nany 26/10/2011 20:00


Mais dit moi que de recherche tu doit faire pour nous conter tout cela, merci et bravo...
J'ai adorée le cheval dalmatien, lol...
Bisous chez toi...


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 27/11/2011 21:23



J'avoue qu'il me faut beaucoup de temps pour écrire mes articles. Toutes les informations sont en allemand, alors il me faut le temps de traduire.


Merci de tes encouragements et pour les bisous



annielamarmotte 25/10/2011 10:18


merci pour ce passionnant reportage