Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hyper Quelque Chose !

  • Maous Artiste Défiant l'Olibrius
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.
  • Une linguiste associée avec une artiste ! Mado fait de la peinture et moi, je m'exerce au journalisme, à la traduction et à l’écriture pour le plaisir des mots et des couleurs.

Rechercher Sur Le Site

Le Fourre Tout !

Cadeaux des ami(e)s

medaille-meilleur-blogsarah151109.jpg

offert par mon amie Jeanne Fa Do SI
pour mon regard fouillé sur les coutumes et la nature autrichienne.
Merci Jeanne

Texte Libre

Related Posts with Thumbnails
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 02:20

http://idata.over-blog.com/2/09/76/13/Tyrol/La-marche-de-Radetzky-de-Joseph-Roth.JPG


Selon la légende, le maréchal Radetzky en campagne en Italie ramena la recette du Wiener Schnitzel en Autriche en 1857. Radetzky était le commandant général de l’armée autrichienne en Lombardie et en Vénétie durant la révolution italienne. Lors de son séjour dans la région, on lui aurait servi une escalope à la milanaise. Il en aurait été tellement enchanté qu’il aurait écrit sur le bord d’un rapport militaire le nom de ce met « Costoletta milanese ». Ce rapport se retrouva sur le bureau de l’empereur qui souhaita comprendre la dite remarque en marge.

 

D'ailleurs, vous connaissez certainement la Marche de Radetzky toujours jouée au concert du jour de l'an à Vienne

 

 



 

Canon-a-Matrei-am-Brenner.JPG

 

Lors de son retour à Vienne, le maréchal Radetzky donna la recette au chef des cuisines de l’empereur François-Joseph. ET vous connaissez le proverbe : « L’essayer c’est l’adopter ».

 

Enseigne-de-boulangerie-a-Mayrhofen.JPG

 

Maintenant, passons aux choses sérieuses ! En 2001, cette légende fut définitivement balayée par l’historien Richard Zahnhausen lorsqu’il consulta les documents de l’époque car " écrire en marge " d’un rapport le nom d’un mets italien n’était pas digne d’un maréchal de l’empereur. Déjà en 1967, le folkloriste Günter Wiegelmann avait démonté la légende pièce par pièce dans son livre sur les repas quotidiens et mets de fêtes de l’Europe centrale notant que la chapelure était une denrée alimentaire couramment utilisée à l’époque en Autriche.

 

Promenade-des-concerts-d-Innsbruck.JPG

 

Enfin en 2007, le « pot aux roses de la légende » fut enfin découvert par le linguiste Heinz Dieter Pohl. En 1969, un guide gastronomique italien écrivit que Radetzky avait noté la recette de la costoletta alla milanese lors de sa campagne en Italie. En effet, la côtelette à la milanaise est un met de choix mais delà à supposer qu’un maréchal écrivit dans la marge d’un rapport de campagne son plat du midi, fut un pas qui fut allégrement franchi en 1969  et qui en quelques années fit son chemin dans les mémoires de gourmet et de guide gastronomique.

 

Mais bon… Tout cela ne nous donne pas l’Histoire avec un grand H du Wiener Schnitzel ! Au XIXe siècle, l' « escalope panée  » se trouve sur les tables des nobles viennois. Exporté en Europe par Napoléon III (1808-73) et son épouse Eugénie qui veulent se délecter de cette escalope présente sur les tables les plus nobles d'Autriche, elle devient l'escalope à la viennoise.

 

sculpture-sur-bois-tyrolienne.JPG

 

Le Wiener Schnitzel comme vous vous en doutez n’était pas au départ un met pour les pauvres. Au XVIIIe siècle, le livre de cuisine d’Ignaz Gartler contient des recettes de viandes panées, principalement de la dinde mais pas du veau comme aujourd’hui. La même recette se retrouve en 1719 dans le livre de cuisine salzbourgeoise de Conrad Hagger.

 

Vache-en-bois-publicite-pour-le-lait-fair-trade.JPG


Vers le XIXe siècle, il devient un repas de fête pour le peuple, mais il est fait de viande de porc. Aujourd’hui l'escalope " Wiener Schnitzel " est le plat typique dominical dans les chalets autrichiens. L’arroser d’un filet de citron n’est pas quelque chose de nouveau. En fait, en 1913, Marie von Rokitansky écrit dans son livre la « Cuisine Autrichienne » que le jus de citron était surtout là pour masquer le goût de rance du saindoux utilisé
à l’époque pour faire cuire l’escalope pannée ou aussi pour dissimuler le goût prononcé de la viande.   

 

Source: Wiener Schnitzel  Traduit et résumé du site Traditionnelle Lebensmittel

 & Steingraben, l'histoire du Wiener Schnitzel

 

 

Andreas-Hofer-sculpte-et-expose-au-marche-artisanal-de-S.JPG

 

Chez moi, c’est mon mari qui prépare le Wiener Schnitzel selon la recette de sa grand-mère. Il frappe l’escalope avec un maillet en bois non pas pour l’attendrir comme autrefois mais pour avoir une escalope très fine.  Nous utilisons du veau, du boeuf ou de la dinde. Dans un restaurant, le Wiener Schnitztel doit être de la grandeur de l'assiette, mais comme nous mangeons très peu de viande, les proportions chez nous se trouvent réduites.

 

Je vous dévoile donc la recette du Wiener Schnitzel
selon la recette d’Oma Rosa :

 

Ingrédients pour deux personnes :

2 escalopes de veau grandes comme la main qui feront bien le double une fois bien aplaties.

Farine

2 œufs

Crème fraîche

Epices

Chapelure
Confiture d’airelles et rondelle de citron

Huile pour friture

 

Aplatissez les escalopes avec un maillet en bois (n’hésitez pas à frapper dans tous les sens pour au moins doubler la surface). Salez, poivrez et ajoutez les épices que vous aimez. Le plus souvent c’est le paprika chez nous.

Préparez trois assiettes contenant :

  1. farine
  2. œufs battus et crème fraîche salé et poivré.
  3. chapelure (nous faisons notre chapelure nous-même ; elle est composée par moitié de pain bis rassis et de pain blanc fait avec de la farine d’épeautre)
    Pour le sans gluten, la polenta fine convient très bien, ainsi que le sésame.

 Escalope-Wiener-Schnitztel.JPG

 

Pour paner, c’est simple : une fois dans la farine, puis dans l’appareil (œuf + crème), puis dans la chapelure et hop dans la friture. Nous utilisons de l’huile de mais pour frire mais si le cœur vous en dit vous pouvez utiliser du saindoux. Environ 2 cm d’huile dans une grande sauteuse suffiront. Retournez lorsque la chapelure est un peu dorée. Bien égouttez sur du papier absorbant. Si vous en faites pour plusieurs personnes, vous pouvez les maintenir au chaud au four.

 

Escalope-Wiener-Schnitztel-avec-confiture-d-airelles.JPG


Maintenant l’accompagnement : la confiture d’airelles ne doit pas manquer, une rondelle de citron et une petite salade de pomme de terre !

 

Et voilà le tour est joué ! Bon appétit !

 

Chaudron de sorcières

   

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Maous Artiste Défiant l'Olibrius (c) - dans Recettes autrichiennes
commenter cet article

commentaires

Arlette 20/09/2010 09:52


Un vrai régal culinaire !
Quant à la marche , bébé mon fils riait aux éclats en l'entendant , peut-être est ce elle qui l'a poussé à faire de la musique plus tard ? Amicalement Arlette


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 21/09/2010 21:03



C'est vrai que c'est une marche entrainante.
Peut-être que cela lui a développé ses goûts musicaux.


Merci de ta visite et à bientôt



Soledad 17/09/2010 19:58


Me revoilà après bien des absences…
J’espère que s’en est fini avec ce temps
où il faut courir partout et ne pas avoir un moment
pour me poser… A force, c’est fatigant.
….
Et bien la Radezki Märsch et le schnitzel (scuse pour l'orthographe hein? ) tu ne peux me faire plus plaisir...
J'adore cette marche de Strauss... Chaque année j'essaye de regarder le concert de nouvel an, mais elle me passe souvent sous le nez... LOL
Comment vas-tu?
Bon weekend et gros bisous.


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 19/09/2010 17:32



Chez moi, le concert du nouvel an, c'est sacré ! Pas question que quelqu'un me déloge de devant la télé .


Contente de te revoir même si tu donnes l'impression d'être un peu speedy, tu sais la petite souris ! Bon week-end mon
amie



Béa kimcat 14/09/2010 17:39


Coucou Mado
Miam ! Appétissant
Et voilà comment naissent légendes et bons plats à déguster entre amis
Bises
Béa kimcat


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 21/09/2010 21:04



C'est vrai que ce n'est pas difficile à faire et que c'est le plat idéal du dimanche.


Merci de ta visite et pour les bises



Pierre 13/09/2010 19:15


bonsoir, cette fois je viens relever la recette avec le son et je dois dire que cette marche entrainante dont la mélodie est connue mais moins le titre dois bien aider pour aplatir cette escalope.
Bien qu'habitant à la campagne le saindoux devient difficle à se procurer.. on s'en passera l'huile d'olive devait faire l'affaire?
Bonne soirée


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 14/09/2010 10:05



Je n'ai jamais essayé à l'huile d'holive, si le goût n'est pas trop fort, cela devra sans aucun doute faire une bonne friture.


Si je me souviens bien tu ramasses des champignons. Les lépiotes géantes sont appellés ici parasol. Nous les accommodons comme les Schnitztl'n. Il faut comme tu t'en doutes bien enlever le pied
du chapeau. Nous les lavons et ensuite on les passe dans la panure et dans la friture.


Je te souhaite une bonne soirée et à bientôt



Roberta 13/09/2010 15:09


Bonne semaine ma chère MA.
Cela me donne bien envie de faire des escalpes cette semaine, bisous


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 19/09/2010 17:58



Alors bon appétit ! Tu fais comme si tu étais encore en Autriche !


Merci pour les bisous et à bientôt